Animaux de Compagnie

Forum sur les animaux
 
AccueilAccueil  Évènements  PublicationsPublications  Le PortailLe Portail  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La maladie du bec et des plumes (PBFD)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franzi
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin
Poissons Dragon
Date d'inscription : 26/03/2006
Nombre de messages : 16335
Vos animaux : beaucoup et fourmis
Localisation : 59
Age : 53

Profil détaillé
Notes des admins:

MessageSujet: La maladie du bec et des plumes (PBFD)   Jeu 4 Jan 2007 - 16:02

La maladie du bec et des plumes (PBFD ou Psittacine Beak and Feather Disease)

découverte pour la première fois en 1975 en Australie est provoquée par un circovirus et touche les psittacidés de plus de 3 mois et de moins de trois ans (le cacatoès à huppe jaune (Cacatua galerita) étant l'espèce la plus sensible).
Si un individu plus âgé la développe, c'est probablement parce qu'il a été infecté en étant plus jeune.
La période d'incubation: est en moyenne de 21 à 25 jours mais est parfois beaucoup plus longue ce qui explique que des oiseaux âgés peuvent être atteints.
La transmission: se produit de la manière suivante :
L'individu porteur de l'infection excrète le virus par les sinus, le bec, les matières fécales et les plumes ce qui provoque une contamination par voie directe et indirecte (homme qui transporte des poussières de plume par exemple) des autres psittacidés qui ingèrent ou inhalent le virus. Il est très résistant (plusieurs mois) dans l'environnement.

Les symptômes qui peuvent être tous présents ou pas, sont :

- des anomalies diverses du bec : très luisant surtout chez le cacatoès (en effet, les plumes qui sont d'abord atteintes sont celles qui produisent de la poudre de kératine qui sert pour le nettoyage et qui donc disparaît ce qui a comme conséquence que le bec n'est plus gris poudreux), la corne des deux mandibules (supérieure et inférieure) se casse et repousse continuellement, de plus, la supérieure augmente fortement de volume, l'inférieure beaucoup moins.
- une chute des plumes.
- des plumes anormales : plus petites, "enroulées", moins pigmentées, avec du sang dans le tube des plumes en croissance qui n'arrivent pas à "sortir".
- disparition ou diminution de la huppe.
- nécrose du palais.
- les écailles des pattes et les ongles surtout chez le cacatoès deviennent aussi luisantes pour la même raison que celle expliquée pour le bec (absence de poudre de kératine).
- baisse de l'immunité avec infections secondaires (souvent candidose et aspergillose).
- ulcères au niveau des coudes et des épaules.
- les déformations du bec et la nécrose du palais provoquent une diminution de la prise alimentaire avec perte de poids.
- diarrhée de couleur verte et contenant du mucus.
- augmentation du volume du foie avec hépatite.
- mort des jeunes au nid.
- décès des embryons suite à une transmission par l'oeuf (encore à prouver).
- forme suraïgue avec septicémie et mort rapide.
- plumes de couleur rouge chez le gris du Gabon.



Le diagnostic se fait par :
- les symptômes.
- tests sanguins avec recherche de l'ADN du virus ou test d'inhibition de l'hémagglutination.
- biopsie du follicule des plumes (inclusions intracytoplasmiques basophiles (pas en période d'incubation ou en cas de porteur asymptomatique)) ou hémagglutination ou analyse ADN à partir des plumes.
- analyse des selles (hémagglutination et ADN) mais attention au fait que le virus n'est pas toujours présent dans les matières fécales.
- autopsie et analyse par hémagglutination à partir du foie ou par test ADN sur différents organes internes.



La méthode de choix étant actuellement le test ADN qui est très sensible alors que les tests basés sur l'hémagglutination ne permettent pas de détecter les oiseaux en période d'incubation !



Le traitement :
Il n'y a aucun traitement et la mortalité est très fréquente, si ce n'est faire une hygiène stricte, une quarantaine et soigner les symptômes et les infections secondaires. Pas de vaccin en Europe mais bien aux Etats-Unis et en Australie. Des guérisons ont été constatées (immunisation contre le virus) mais le plus souvent chez les psittacidés qui survivent on constate une forme chronique de la maladie avec dissémination du virus de manière intermittente. Attention aussi aux porteurs asymptomatiques.

______________________________________________
.
.
.
.
.
ceux qui me lisent n'oubliez pas que le forum a besoin d'une équipe pour le bon fonctionnement de celui-ci , moderations ou autre proposez moi votre aide

merci

votez pour le forum ici :  http://www.weborama.fr/?id_vote=334925


Revenir en haut Aller en bas
 
La maladie du bec et des plumes (PBFD)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animaux de Compagnie :: Les animaux :: Oiseaux NAC :: Fiches conseils-
Sauter vers: